Rassemblements silencieux et hommage musulman en mémoire d'Hervé Gourdel

le
4
Rassemblements silencieux et hommage musulman en mémoire d'Hervé Gourdel
Rassemblements silencieux et hommage musulman en mémoire d'Hervé Gourdel

L'heure était au recueillement et à la vigilance ce vendredi. Deux jours après l'assassinat en Algérie d'Hervé Gourdel, un guide français de haute montagne, de nombreux rassemblements ont eu lieu en France ce vendredi, pour dénoncer l'Etat islamique (EI). Les musulmans se sont retrouvés en début d'après-midi devant la Grande mosquée de Paris.

L'ambiance était à «l'unité nationale». L'exécution de l'otage a d'ailleurs renforcé le soutien des Français à ces raids contre l'EI, avec 69% de personnes favorables selon un sondage Ifop publié vendredi, contre 53% une semaine auparavant.

Sur le terrain, une mission de reconnaissance a été menée au-dessus de l'Irak, mais aucune nouvelle frappe, selon l'armée. La veille, la France avait mené des raids pour la seconde fois depuis que Paris a rejoint le 18 septembre la campagne aérienne américaine dans le pays.

Les drapeaux resteront en berne jusqu'à dimanche à la demande de l'Elysée, et les hommages se poursuivront tout le week-end. La mairie de Nice prévoit ainsi un rassemblement samedi. Un collectif d'associations, syndicats et partis (SOS Racisme, Licra, Jeunes socialistes, CGT, PCF...) appelle à un «rassemblement républicain» dimanche à Paris. A Lyon, le recteur de la Grande Mosquée souhaite organiser un grand rassemblement interreligieux le 1er octobre «pour s'opposer à la violence quelle qu'elle soit.»

>>> Retrouvez les événements de la journée

18h40. La «menace terroriste» qui pèse sur la France est «réelle» selon Cazeneuve.   «Il y a une mobilisation totale de nos services, nous devons être vigilants» affirme le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve en visite à Ankara en Turquie pour rencontrer son homologue turc Elfkin Ala afin «d'améliorer la communication» entre les services des deux pays en matière de lutte contre les filières jihadistes.

18h35. Un jeune majeur interpellé à Nice de retour des «zones de combat» ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

  • tropfort le vendredi 26 sept 2014 à 18:25

    Et moi, je dis 'HALTE A LA RELIGION' !

  • knbskin le vendredi 26 sept 2014 à 17:49

    D'ailleurs, il est permis de se demander comment au XXIe siècle, on peut considérer qu'un concept comme l'arbre Zaqqoum est "la parole de Dieu" ... ??

  • M940878 le vendredi 26 sept 2014 à 15:26

    200 personnes max dont la moitié de journalistes et de parlementaires socialistes , cela veut tout dire !! alors qu'il y a plus de 3 millions d'adorateurs du coran en région parisienne

  • alain..c le vendredi 26 sept 2014 à 14:17

    Les 31% qui sont contre attendent surement qu'on leur coupe la tête et les coui lles pour les hommes?