Rassemblements interdits dans les grandes villes du Kenya

le
0
    NAIROBI, 12 octobre (Reuters) - Les autorités kényanes ont 
interdit jeudi les rassemblements dans le centre de Nairobi et 
d'autres grandes villes du pays avant la répétition de 
l'élection présidentielle. 
    Le ministre de la Sécurité intérieure, Fred Matiang'i, a 
précisé que les manifestants qui avaient enfreint cette 
disposition à Nairobi, Kisumu et Mombasa seraient tenus 
personnellement responsables de toute dégradation observée. 
    La capitale et ces deux autres villes sont des bastions de 
l'opposition. 
    Le président sortant, Uhuru Kenyatta, et l'opposant Raila 
Odinga sont censés s'affronter de nouveau dans les urnes le 26 
octobre après l'annulation par la Cour suprême du scrutin du 8 
août, remporté par Kenyatta.  
    Mais Odinga a annoncé mardi qu'il retirait sa candidature et 
la coalition qui le soutient a appelé à des manifestations en 
faveur de réformes électorales préalables à un nouveau scrutin. 
  
 
 (George Obulutsa; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant