Ras-le-bol des maires : entendez-vous dans nos campagnes...

le
1
Hollande, t'es foutu, les élus sont dans la rue ?
Hollande, t'es foutu, les élus sont dans la rue ?

Hollande, t'es foutu, les élus sont dans la rue... On pourrait résumer par ce slogan provocateur cette journée d'action décidée par l'Association des maires de France (AMF) en ce samedi 19 septembre. À l'appel de leur président (LR) François Baroin, sénateur et maire de Troyes, les maires sont appelés à organiser avec leurs concitoyens des réunions publiques pour expliquer les enjeux de la cure d'austérité budgétaire que leur impose l'État. Bref, les édiles signifient leur ras-le-bol. Objet principal de leur courroux : la baisse de 30 % ? d'ici à 2017 ? des dotations budgétaires, en clair des subventions qui sont accordées à leurs communes. Argument essentiel : cette mesure drastique va entacher considérablement les missions de service public, et notamment de proximité qu'assument les municipalités. Effet domino : une chute de l'investissement public que les collectivités prennent, globalement, aux trois quarts en charge.

Manque à gagner

Les défenseurs du pouvoir en place égrènent la liste des mesures prises par le gouvernement pour compenser ce manque à gagner ? 1 milliard d'euros débloqués dans la loi de finances 2016, dotations supplémentaires d'équipements pour les territoires ruraux, enveloppes budgétaires dans les contrats de plans-regions... Mais les arguments ont du mal à porter. On fustige le train de vie d'institutions locales souvent obèses, empesées par les frais de fonctionnement (en progression) et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le samedi 19 sept 2015 à 12:02

    La réalité finira toujours par l'emporter et les irresponsables au gouvernement nous en ferons payer les difficultés pendant qu'ils profiteront de leur cumul de retraites d'indemnités et de privilèges 1789 N'A PAS SERVIT À GRAND CHOSE. Les maires doivent aussi savoir et faire des économies: les impôts ça suffit.