Rapt au Cameroun : la famille était installée à Yaoundé depuis 2011

le
0
Tanguy et Albane Moulin-Fournier vivaient dans la capitale du pays. Le père de famille, cadre chez GDF-Suez, travaillait sur un site industriel situé sur la côte.

Au lendemain de l'enlèvement de sa fille, mardi au nord du Cameroun, la mère d'Albane Tanguy-Fournier, interrogée sur RTL, se dit effondrée. «On est en état de choc. On n'a pas dormi. C'est cruel». Cette femme ainsi que son époux, leur quatre enfants de 5 à 12 ans, et son beau-frère, enlevés mardi matin au nord du Cameroun. Ils seraient aux mains de la secte Boko Haram.

Depuis 2011 cette famille était installée dans la capitale du Cameroun, Yaoundé. L'époux, Tanguy Moulin-Fournier, cadre de GDF-Suez, travaillait sur le site industriel de Kribi, sur la côte camerounaise.

Le jour de l'enlèvement, la famille était en vacances. Les parents projetaient de faire découvrir le nord du pays à leurs enfants, quatre garçons, Éloi, Andéol, Maël et Clarence, âgés de 12, 10, 8 et 5 ans. Pour ces jour...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant