Rapprochements dans les télécoms en Europe

le
0
Telefonica et KPN songent à s'unir en Allemagne. Le chinois Hutchison lorgne Telecom Italia.

Dans une Europe où le marché des télécoms reste très fragmenté, partagé entre 140 acteurs alors qu'ils ne sont que quatre ou cinq en Chine et aux États-Unis, les opérateurs ont besoin d'élargir leur terrain de jeu pour réaliser des économies. Mais les projets de fusions se heurtent à l'opposition des autorités de la concurrence.

En attendant un éventuel assouplissement des règles, le partage de réseaux (les antennes et le réseau mobile) reste une voie moyenne, que de plus en plus d'opérateurs empruntent. Alors que des partages de réseaux ont déjà eu lieu en Grande-Bretagne (entre Orange et Deutsche Telekom, Vodafone et Telefonica) ou en Espagne (Orange et Telefonica), c'était, vendredi, au tour de l'espagnol Telefonica et du néerlandais KPN d'envisager une fusion de leurs actifs en Allemagne, comme l'a révélé le Financial Times.

Mettre en commun leurs résea...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant