Rapports contradictoires de l'autopsie du ministre palestinien

le
0

RAMALLAH, Cisjordanie, 11 décembre (Reuters) - Responsables israéliens et palestiniens ont livré jeudi des rapports contradictoires de l'autopsie pratiquée dans la nuit sur le corps du ministre palestinien Ziad Abou Ein mort la veille après une altercation avec des membres des forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie. D'après un haut responsable de l'Autorité palestinienne, les médecins jordaniens et palestiniens qui ont participé à l'autopsie ont conclu que le décès du ministre était imputable à des coups reçus de même qu'à l'inhalation de gaz lacrymogène et à l'absence de prise en charge médicale rapide. De source médicale israélienne, on assure en revanche que l'autopsie a démontré que le ministre avait succombé à une crise cardiaque peut-être en rapport avec le stress inhérent à l'altercation. Ziad Abou Ein participait mercredi à une manifestation contre des implantations israéliennes lorsqu'il s'est trouvé mêlé à des échauffourées impliquant une trentaine de militaires israéliens et des gardes-frontières. Un garde-frontière l'a attrapé par le cou et l'a brièvement tenu d'une main. Quelques minutes après, il s'est effondré en se tenant la poitrine. Le ministre, qui était âgé de 55 ans, est mort lors de son transport vers la ville voisine de Ramallah. (Ali Sawafta et Maayan Lubell; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant