Rapport Duron : Ayrault approuve le report des nouvelles lignes de TGV

le
18
Rapport Duron : Ayrault approuve le report des nouvelles lignes de TGV
Rapport Duron : Ayrault approuve le report des nouvelles lignes de TGV

Enterrés les projets de liaisons transversales ou de dessertes du pays basque : Jean-Marc Ayrault approuve le report des projets de nouvelles ligne de train à grande vitesse. Dans une interview à L'Usine nouvelle publiée jeudi, le Premier ministre déclare partager le diagnostic du rapport Duron sur les transports, qui émet des propositions en ce sens et dont nous révélions les principales dispositions dès mercredi. Ce rapport de la commission Mobilité 21, dirigée par le député PS Philippe Duron et qui doit être remis officiellement le 27 juin au gouvernement, ne retient qu'une seule LGV (Bordeaux-Toulouse) à l'horizon 2030. Il privilégie la desserte ferroviaire de proximité au lieu de la grande vitesse.

Accusant au passage le précédent gouvernement d'avoir commis «une erreur et un mensonge» en laissant croire que le secteur pourrait bénéficier de 250 milliards d'euros en vingt ans, Jean-Marc Ayrault assure que ce rapport «sort de ce mensonge et fait un diagnostic précis, que je partage, de nos besoins de transport». «L'erreur, poursuit-il, c'est qu'il s'est concentré sur les infrastructures en oubliant la qualité des services! Le mensonge est d'avoir laissé entendre qu'on pourrait faire plus de 250 milliards d'investissements dans les vingt prochaines années! C'est irréaliste financièrement et techniquement».

«Investir là où c'est le plus utile pour la croissance»

Jean-Marc Ayrault propose de «reprendre à notre compte ses recommandations préalables: continuer à investir, axer nos interventions sur la qualité de service, investir là où c'est le plus utile pour la croissance du pays».

Aux élus regrettant de voir leurs projets de grande vitesse reportés à après 2030, il répond que «le pays est largement maillé, par des voies ferrées et des autoroutes qu'il faut rénover. Je sais que ce grand maillage est imparfait et nous le corrigerons. Je leur réponds aussi que les grandes métropoles dont ils ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3154658 le jeudi 27 juin 2013 à 11:51

    SARKO sur ce dossier a été d'une nullité crasse ... !!! On a un semblant de raison, il faut applaudir !

  • M3154658 le jeudi 27 juin 2013 à 11:49

    Pour une fois je partage totalement cette analyse ! Les investissements actuels doivent privilégier un retour à court terme pour reconstituer la trésorerie du Pays. Autant privilégier ce qui rend service tout de suite donc le transport de proximité : il semble plus approprié qu'un TGV dévoreur de capitaux qui n'a jamais tenu ses promesses commerciales !

  • M2110926 le jeudi 27 juin 2013 à 11:21

    Le socialisme nous plonge dans le refus de la modernité... quel progrès ! Vous saurez pour qui ne pas voter la prochaine fois ...

  • jbellet le jeudi 27 juin 2013 à 11:20

    combien d'emplois sont crées chaque fois que l'on fait une ligne de LGV? la CCI de Toulouse a annoncé 12000 emplois durant 5 ans!!!!

  • j.doury le jeudi 27 juin 2013 à 10:06

    zero est nul

  • dekeran le jeudi 27 juin 2013 à 10:06

    Le TGV a détruit de nombreuses liaisons de proximité et de plus avec des tarifs assassinsdu racket il est temps de repenser tout cela

  • j.doury le jeudi 27 juin 2013 à 09:56

    dans le style j'accuse, ils sont fort et ils ne font rien, une grande blague.

  • nebraska le jeudi 27 juin 2013 à 09:55

    Tu m'étonne, on a déja plus 1 rond pour payer notre pléthore de fonctionnaires, alors pour un réseau ferré...

  • parthe le jeudi 27 juin 2013 à 09:54

    Enorme ! Ayrault supprime les lignes à grande vitesse et s'entête avec le projet d'aéroport de NDDL retoqué par toutes les commissions y compris Bruxelles. Alors là, les bras m'en tombent... Jusqu'ou ira le clientélisme...

  • M3182284 le jeudi 27 juin 2013 à 09:52

    mieux vaut conserver les dépenses de consommation en produits importés que faire des investissements sur l'avenir, oui, puisqu'un mandat électoral est rarement sur 20 ans. Allez une prime de rentrée scolaire pour acheter des iphone et des samsung fabriqués en Asie..