Rappel à l'ordre des militaires chinois contre le "libéralisme"

le
0

PEKIN, 16 avril (Reuters) - L'état-major de l'Armée populaire de libération a ordonné jeudi aux membres des forces armées chinoises de se méfier du "libéralisme politique" et d'affirmer leur loyauté envers le Parti communiste au pouvoir. Dans une déclaration diffusée par l'agence officielle de presse Chine nouvelle, le commandement rappelle que l'Armée populaire "doit mettre à exécution les ordres du parti, maintenir et défendre la pensée politique correcte et se méfier du libéralisme politique". Les règles financières doivent être respectées et la promotion des officiers doit être au-dessus de tout soupçon de corruption, poursuit la déclaration, qui prévient qu'il n'existe "aucun statut spécial" pour ceux qui seraient tentés de contourner les règles. La lutte contre la corruption dans les forces armées est l'une des priorités du président Xi Jinping, spectaculairement illustrée par les disgrâces de plusieurs officiers de haut rang dont Xu Caihou, ancien vice-président de la commission militaire centrale poursuivi pour corruption et mort le mois dernier d'un cancer avant de comparaître en justice. (voir ID:nL6N0WI21G ) D'après des spécialistes de la question militaire, l'armée chinoise, qui n'a plus le droit de faire des affaires depuis la fin des années 1990, a été impliquée dans plusieurs transactions commerciales ces dernières années du fait d'un manque de contrôle. L'achat de hautes fonctions dans la hiérarchie militaire est également un secret de polichinelle. (Ben Blanchard; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant