Raphaël Liogier : "La laïcité est devenue un hygiénisme identitaire"

le
0
LIOGIER Raphael - Date: 20140402 ©Laurent GIRAUDOU/Opale/Leemage
LIOGIER Raphael - Date: 20140402 ©Laurent GIRAUDOU/Opale/Leemage

Depuis 1989 et l'affaire des collégiennes voilées de Creil, la gauche ne cesse de se déchirer sur la laïcité et l'islam. Sociologue, professeur à l'IEP d'Aix-en-Provence et ancien directeur de l'Observatoire du religieux, Raphaël Liogier défend une vision libérale, celle d'un Jean-Louis Bianco ou d'un Emmanuel Macron, et met en garde contre une laïcité « de guerre ». Entretien.

Le Point.fr : La laïcité est-elle une valeur de gauche ?

Raphaël Liogier : C'est en tout cas une valeur de progrès, mais avant tout une valeur libérale. Si on lit les écrits d'Aristide Briand, rapporteur général et âme de la loi de 1905, ce qui est au c?ur de la laïcité française, c'est le compromis entre, d'un côté, l'extrémisme d'un positivisme anti-religieux qui pouvait être celui du « petit père Combes » et, de l'autre, les revendications de l'Église catholique. Traditionnellement, la laïcité est donc plutôt à gauche.

En quoi les années 1980 marquent-elles un tournant en matière de laïcité ?

Le grand basculement, c'est bien les années 1980. C'est le début d'une période de fragilité identitaire du point de vue de la psychologie collective, en Europe en général et en France en particulier. Mais c'est aussi le début de la vraie crise économique avec la prise de conscience...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant