Raphaël Lakafia : " Je n'ai pas envie que l'on passe pour des pipes "

le
0

Pour son retour avec le Stade Français, Raphaël Lakafia a connu une lourde défaite face à Toulouse (36-3) dimanche soir. Le troisième ligne a été déçu de la performance de son équipe mais se tourne déjà vers la prochaine rencontre à La Rochelle.

Que vous a dit Gonzalo Quesada après le match ?
Le coach nous a dit que nous nous sommes battus, que nous n’avions pas démissionné. En tant que joueur, je trouve cela un petit peu dur. Nous prenons 40 points (36, ndlr.). On m’a demandé si c’était un match à oublier. Pour moi, il va falloir le revoir et se poser les bonnes questions. On pouvait aborder ce match en se disant qu’il nous manquait beaucoup de joueurs et en regardant les excuses qu’on pouvait trouver. Ou sinon, on pouvait l’aborder en cherchant des solutions mais ce soir c’est une lourde défaite.

Cette défaite est-elle dure à encaisser ?
Quand on prend 40 points à l’extérieur, il faut être conscient de notre réalité qui est celle de notre classement. Après des défaites comme celle-là, c’est encore plus compliqué. On ne peut pas se contenter de dire que nous nous sommes bien battus vu que nous avons pris 40 points...

Cette défaite n’est pas rassurante avant un déplacement compliqué à La Rochelle...
C’est sûr que c’est très mal parti avec ce match qui arrive face aux Rochelais. Depuis le début de saison, nous avons pris les points où on a pu. Maintenant, nous allons nous remettre au travail dès cette semaine. J’espère que le retour de certains joueurs amènera de la fraicheur au groupe et nous permettra d’être vraiment compétitifs.

Cela ne vous suffit pas d’entendre que vous vous êtes bien battus ?
Pour moi, c’est la pire des choses d’entendre qu’on s’est bien battu. Je n’ai pas envie que l’on passe pour des pipes. Nous avons pris 40 points. Il faut être capable de se regarder, d’accepter notre réalité. Celle de cette défaite est simple. Nous n’avons pas été au niveau. Nous avons été surclassés dans beaucoup de domaines. Nous avons commis trop d’erreurs individuelles qui nous ont empêchés d’exister lors de cette rencontre.

Les joueurs présents face à Toulouse avaient pourtant l’occasion de se montrer en vue du quart de finale de Champions Cup ...
Inconsciemment, il y avait une place à gagner pour le quart de finale de Champions Cup face à Leicester. Les joueurs qui étaient présents, au-delà de l’enjeu de la rencontre contre Toulouse, rêvent tous de le jouer. J’espère que nous avons tous abordé ce match contre Toulouse en se disant qu’il y avait une place à gagner, que ce soit dans pour ceux qui ont commencé ou qui étaient sur le banc.

Propos recueillis par notre envoyé spécial à Toulouse, Jérémy Desoblin.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant