Rap: Orelsan jugé pour «provocation au crime»

le
0
Selon Ni putes ni soumises, le chanteur fait l'apologie de la violence envers les femmes.

Les provocations de jeunesse ont souvent la vie dure. Lundi, le rappeur Orelsan était jugé à la suite d'une plainte pour «provocation au crime» déposée par le mouvement Ni putes ni soumises (NPNS) en 2009. Le chanteur de 29 ans, de son vrai nom Aurélien Cotentin, affichait un air las. Voilà plus de trois ans qu'il traîne la mauvaise réputation que lui a collée son vidéo-clip Sale Pute, une chanson écrite en 2004 et diffusée depuis 2006 sur les réseaux sociaux mais qui n'a jamais fait l'objet d'un disque.

Orelsan a eu beau remporter deux victoires de la musique en 2012 avec un album assagi, la tache semble indélébile. Après avoir suscité l'ire de Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, après avoir été déprogrammé des Francofolies en 2009, il crée la controverse à l'affiche du festival Sakifo. La région a décidé de retirer sa subvention de 150 000 euros à la manifestation prévue début juin à la Réunion.

Il est vrai que les paroles

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant