Raoul Loé : "On est fier de moi à Cergy et à Pampelune" .

le
0
Raoul Loé : "On est fier de moi à Cergy et à Pampelune" .
Raoul Loé : "On est fier de moi à Cergy et à Pampelune" .

Passeur décisif sur le but du Cameroun face au Mali dans son premier match en Coupe d'Afrique, Raoul Loé vit un rêve avec les Lions Indomptables. Conscient de son rôle dans cette sélection, le milieu de terrain d'Osasuna est plutôt calme avant le deuxième match de poule, déjà décisif face à la Guinée.

Comment vous êtes-vous senti face au Mali ? Le Mali, c'est une bonne équipe hein ! Ils ont fait une meilleure entame que nous, on a mis du temps à rentrer dans le match mais petit à petit, on a su se créer des occasions. Ensuite, en deuxième mi-temps, on prend un but sur un de leurs coups de pied arrêtés. Après, avec toute la rage qu'on avait, on a refusé la défaite et on est parti chercher ce but du match nul. On a fait un match correct. Pas un bon match parce qu'on n'a pas gagné mais correct.
Vous avez été surpris pas cette équipe ? Non du tout parce qu'on savait que le Mali était une bonne équipe ! Lors des deux dernières CAN, ils ont terminé troisième et ce n'est pas rien ! Ils ont des joueurs qui jouent en Ligue 1, un capitaine qui a fait une énorme carrière C'était costaud et on savait à quoi s'attendre.
Vous avez déjà un match décisif face à la Guinée. Il y a de la pression dans le groupe ? C'est clair qu'on est obligé de gagner ! Il y a de la pression mais elle est positive, comme pour tout le monde d'ailleurs. C'est important quand même, là, on représente notre pays ! Dans le groupe, tout le monde a le même nombre de points et on sait tous qu'avec une défaite, ça va être très compliqué. Mais bon, on est confiant donc on verra comment ça va se passer.
Concernant ta titularisation, c'était une surprise ? Ouais, une surprise de ouf même ! La veille du match, on a fait un entraînement et je n'étais pas dans l'équipe des titulaires. Après, c'est vrai qu'on a fait une bonne séance avec les remplaçants et le coach n'était pas très content et il a dit qu'il allait faire des changements. Je ne me sentais pas spécialement concerné. Je sais que le coach compte souvent sur moi quand je suis remplaçant, il me fait souvent rentrer mais en tant que titulaire, c'est compliqué et surtout en compétition officielle. Donc le lendemain au déjeuner, il nous a réuni dans une chambre pour annoncer des changements et que j'allais jouer parce qu'il voulait de l'agressivité au milieu parce que la force des Maliens, c'était le milieu Keita – Sylla – Doumbia. J'avais la pression mais quand le match commence, elle disparaît.
T'es satisfait de ta performance ?



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant