Ramelow : " En Allemagne, les gens viendront toujours au stade "

le
0
Ramelow : " En Allemagne, les gens viendront toujours au stade "
Ramelow : " En Allemagne, les gens viendront toujours au stade "

Ancien joueur du Bayer Leverkusen et du Hertha Berlin, l'emblématique Carsten Ramelow dresse le bilan de championnat allemand marqué par la domination bavaroise. Mais la Bundesliga, c'est plus que le FC Bayern Munich. Beaucoup plus.

Le FC Bayern Munich va être champion pour la quatrième fois consécutive. C'est un peu ennuyeux à la longue, non ? Comme les années précédentes, le Bayern est dominant. Il faut dire qu'ils ont un effectif de qualité. Il y a toujours une équipe ou deux qui essaient de tenir tête aux Bavarois, mais ils sont simplement trop forts. Même leurs jeunes joueurs ont beaucoup d'expérience. Le Bayern a construit quelque chose de solide, ils ont un super effectif. Bref, la constance règne.

La Bundesliga, ce n'est pas que la course au titre... Et non, et ce serait dommage de réduire le championnat à ça. Le football est et restera le sport numéro un en Allemagne. Les joueurs de renom seront toujours attirés par les clubs allemands, et les gens continueront de venir au stade parce que le spectacle proposé est formidable. La lutte contre la relégation (Abstiegskampf) est passionnante, et des fois, il y a des équipes qui n'avaient pas prévu de descendre qui se battent pour survivre, comme ce fut le cas du HSV ces dernières années. Et ça donne de superbes rencontres, pleines d'intensité.

Pour différentes raisons, Jürgen Klopp et Lucien Favre ont quitté la Bundesliga, et Pep Guardiola en fera de même en fin de saison. Le championnat perd de très bons techniciens, mais il y a de quoi va voir venir, non ? En effet, il y a une génération montante qui travaille très bien, dans des équipes très bien structurées. Et comme ça marche, les gens viennent au stade. Je parle de Thomas Tuchel (Dortmund) bien sûr, mais aussi de Markus Weinzierl (FC Augsburg), Roger Schmidt (Bayer), ou encore Dirk Schuster (Darmstadt). Même Christian Streich (Fribourg) fait du très bon boulot en 2ème division. Et puis, sinon : Guardiola part, mais Ancelotti arrive. Ce qui reste une très bonne chose.

Comment expliquer que des clubs très bien structurés comme le Borussia Dortmund ou le Borussia Mönchengladbach ont connu des bas et des hauts ces derniers temps ? C'est une question de cycles. Avant, les entraîneurs restaient dix ans et plus au sein des clubs, comme Thomas Schaaf ou encore Otto Rehhagel au Werder Brême. Aujourd'hui, tout va plus vite, il faut constamment livrer des performances et rester au top niveau quand on accède aux premières places. Et il suffit parfois d'un rien pour…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant