Rama Yade met la majorité en ébullition 

le
0
L'ex-secrétaire d'État, qui s'engage résolument au côté de Jean-Louis Borloo, devrait être reçue samedi par Nicolas Sarkozy.

Rama Yade croyait l'affaire entendue. Son départ de l'Unesco, elle le jugeait «effectif ». C'est ce qu'elle a expliqué jeudi dans Le Monde, persuadée que les lettres à Nicolas Sarkozy et à Alain Juppé pour les informer de son souhait de quitter son poste d'ambassadrice, la libéreraient immédiatement de ses obligations. «Je vais juste transmettre les dossiers dans les bonnes conditions», précisait-elle laconique. Comme si son départ de l'Unesco, cette «fantastique organisation », n'était qu'une formalité.

Jeudi, le Quai d'Orsay, a tenté de faire comprendre à l'ex-benjamine du gouvernement qu'un ambassadeur n'est pas maître du calendrier. La démission «prendra effet au mois de juillet », a ainsi déclaré le porte-parole du Quai. Le remplacement de Rama Yade sera scellé lors d'un prochain mouvement diplomatique en Conseil des ministres. D'ici là, elle aura probablement eu un tête-à-tête avec le président de la République qu'elle doit rencontrer samedi à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant