Rama Yade conteste sa radiation

le
1
L'ex-secrétaire d'État entend toujours se présenter aux législatives à Colombes contre le député UMP Manuel Aeschlimann.

Rama Yade figure­ra-t-elle toujours en 2012 sur les listes électorales de Colombes, la commune des Hauts-de-Seine où elle siège dans l'opposition? Non, si l'on en croit le maire socialiste de la ville, Philippe Sarre, qui a fait état, le 15 décembre 2011, de la radiation de l'ex-secrétaire d'État par une décision de la commission de révision des listes, réunissant des représentants de la ville de ­Colombes, de la Préfecture et du tribunal de grande instance de Nanterre, sur la base d'une «absence de domiciliation ­démontrée».

Mais Rama Yade, dans un communiqué, a contesté les faits le 16 décembre : «Je n'ai pas été radiée (…) Il s'agit simplement d'un changement de bureau de vote, consécutif à un changement d'adresse, comme cela se fait pour n'importe quel électeur dans cette situation. Le maire de Colombes aurait dû indiquer que j'avais été désinscrite d'un bureau de vote (le n° 1) et inscrite dans un autre (le 29), sur la foi des docum

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • peggy111 le samedi 17 déc 2011 à 12:56

    encore une qui fait des magouilles que pour avoir un bon salaire sur le dos des francais