Rallye de France - 2e étape : Neuville prend le pouvoir

le
0
Le Belge Thierry Neuville n'a pas musardé sur les routes alsaciennes et pris la tête nettement devant les deux Sébastien, en retrait après de mauvais choix de pneus.
Le Belge Thierry Neuville n'a pas musardé sur les routes alsaciennes et pris la tête nettement devant les deux Sébastien, en retrait après de mauvais choix de pneus.

Le Belge Thierry Neuville (Ford) n'a pas tardé à confirmer en Alsace qu'il serait désormais un concurrent très sérieux pour le nouveau champion du monde Sébastien Ogier, fraîchement couronné. Au nez et à la barbe de celui-ci et de l'épouvantail Sébastien Loeb, toujours redoutable sur ses terres, même s'il y dispute son dernier rallye, il a pris la tête du rallye de France au terme de cette deuxième étape, vendredi dans les Vosges.

Ogier, et Loeb en retrait, c'est un scénario que l'on n'imaginait guère, d'autant plus que Neuville devançait l'Espagnol Dani Sordo (Citroën) et le Finlandais Jari-Matti Latvala (VW). Dans le camp français, Loeb occupait la tête du classement à la mi-journée, mais il a reculé en 4e position en raison d'un mauvais choix de pneumatiques dans l'après-midi. Sébastien Ogier, qui a décroché son premier titre mondial jeudi après la Power Stage, a vécu une journée en retrait et pointait en 5e position. Neuville a signé les trois scratches de l'après-midi alors que Loeb avait réalisé les trois meilleurs temps de la matinée. Sur des routes à l'adhérence très changeante (de faibles averses en matinée laissant ensuite la place aux éclaircies), les stratégies des pilotes en matière de pneumatiques ont souvent différé. Et ont été déterminantes.

Prévisions météo

Neuville "très bien renseigné" a effectué les meilleurs choix : pneus tendres le matin, puis durs l'après-midi. "Quand la météo est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant