Rallye d'Argentine : Ogier "out", Citroën a un coup à jouer

le , mis à jour le
0
Les ennuis qui ont retardé les VW Polo ont permis à Kris Meeke de prendre la tête du rallye.
Les ennuis qui ont retardé les VW Polo ont permis à Kris Meeke de prendre la tête du rallye.

Le sort s'acharne. Ogier a perdu toute chance de remporter cette course, la seule manquant à son palmarès : il n'a pu terminer la 2e spéciale vendredi, victime d'un problème technique, selon le staff de son équipe, Volkswagen. À 6 kilomètres de la fin de la 2e spéciale de la journée, la Polo du Français s'est immobilisée. "Il ne s'agit pas d'un accident, nous attendons que le véhicule soit remorqué pour déterminer l'origine du problème", a dit à l'AFP un porte-parole de Volkswagen. Ogier ne peut plus espérer revenirOgier repartira samedi, mais avec une lourde pénalité qui lui ôtera toute chance de revenir aux avant-postes. Il pourra seulement espérer grappiller quelques points lors de la Power Stage de dimanche, pour le classement du Championnat du monde des constructeurs. Meeke, au volant de la Citroën DS3, devra désormais contrer les assauts du Finlandais Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo). Malgré une crevaison à mi-parcours dans l'ES3, le pilote Citroën de 35 ans a réussi à contenir le Finlandais à 15 secondes. "J'ai trouvé ce début de course très difficile, mais j'ai réussi à être très rapide. À part la crevaison, ça s'est bien passé. J'ai piloté à la scandinave", déclarait le Britannique après l'ES3. Latvala Ostberg et Sordo restent dans la courseLe Belge Thierry Neuville (Hyundai) a lui aussi perdu toute chance de l'emporter. Il a franchi la ligne d'arrivée de l'ES2 avec plus de quatre minutes de retard sur Meeke, en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant