Rallié à Aubry, Hamon refuse de prendre du recul au PS

le
0
Le porte-parole du Parti socialiste, qui voit en Martine Aubry «le choix de la constance, de la cohérence», se juge toujours légitime à ce poste. Et ce en dépit de craintes exprimées par les rivaux de la première secrétaire.

Benoît Hamon ne quittera pas son poste de porte-parole du Parti socialiste. Désormais ouvertement engagé aux côtés de Martine Aubry, qu'il perçoit comme «le choix de la constance, de la cohérence» et un «anti-portrait de Nicolas Sarkozy», il se juge pourtant légitime pour porter la voix du PS au cours de la primaire.

D'après Benoît Hamon, la délimitation entre son engagement personnel et ses responsabilités aux PS reste claire. «Quand il s'agit de valoriser le projet socialiste, on est capable de faire la différence entre le travail d'opposant et le travail de tous les jours», a-t-il lancé mercredi soir lors d'un premier meeting de soutien à Martine Aubry, dans les Yvelines. «Ce n'est pas parce qu'on s'engage auprès d'une personne qu'on n'est plus représentatif de l'intérêt général», a-t-il ajouté.

En pratique, l'exercice promet de périlleuses acrobaties. Car pour le porte-parole du Parti socialiste, l'«intérêt général» est mieux servi par Martine Aub

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant