Râler : « une façon de détourner ses peurs »

le
0
INTERVIEW- Le fait de râler est en fait une stratégie permettant de justifier son impuissance à ne pas agir et à faire porter par l'autre son mal être.

Dr Robert Neuburger : «Les récriminations des râleurs sont des stratégies stériles qui n'ont qu'un bénéfice : elles permettent aux râleurs de ne pas se poser les bonnes questions.
Dr Robert Neuburger : «Les récriminations des râleurs sont des stratégies stériles qui n'ont qu'un bénéfice : elles permettent aux râleurs de ne pas se poser les bonnes questions.

Le Dr Robert Neuburger, psychiatre et psychanalyste, vient de publier Exister, le plus intime et fragile des sentiments (Éd. Payot).

LE FIGARO. - Comme psychanalyste, avez-vous souvent à faire à des «patients râleurs»?

Dr Robert NEUBURGER. - Beaucoup! Justement, je supervisais récemment un groupe de psychothérapeutes qui se plaignaient d'être désemparés face à ces hommes qui critiquent sans cesse leur femme mais ne lui parlent jamais directement, vont s'en plaindre à leur collègue, par exemple, ou ceux qui répètent sur le divan que le «monde est nul» sans jamais poser d'actes pour participer à son changement. Les râleurs plongent leur interlocuteur dans un grand sentiment d'impuissance, même leur psy! Car en fait leur revendication vide recouvre une plainte qui ne com

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant