Ralentissement des ventes de Richemont, prudence pour l'Asie

le
0
RALENTISSEMENT DES VENTES DE RICHEMONT, PRUDENCE POUR L'ASIE
RALENTISSEMENT DES VENTES DE RICHEMONT, PRUDENCE POUR L'ASIE

ZURICH (Reuters) - Le groupe de luxe Suisse Richemont, qui détient notamment le joaillier Cartier, a émis lundi des prévisions prudentes après avoir annoncé des ventes inférieures aux prévisions au titre de son troisième trimestre.

A taux de change constants, les ventes ont augmenté de 5% entre octobre et décembre à 2,862 milliards d'euros au lieu d'une hausse de 7,6% anticipée en moyenne par les analystes interrogés par Reuters.

Le groupe a notamment pâti d'une stagnation de ses ventes dans la zone Asie-Pacifique qui dope actuellement ses chiffres. A l'exception de la région Amériques, les ventes ont partout ralenti, a précisé le groupe.

"A ce stade, rien ne permet de dire comment la situation de l'activité va évoluer et comment elle évoluera en Asie-Pacifique dans un avenir proche", déclare Richemont dans un communiqué.

La croissance des ventes en gros a quant à elle reculé à 2% contre +8% sur la période avril-septembre, les détaillants asiatiques jouant la carte de la prudence pour s'adapter à un environnement moins favorable.

L'ouverture de nouveaux points de ventes a permis de soutenir les ventes au détail, en hausse de 9%. Elles avaient toutefois progressé de 15% au cours du premier semestre.

Dans la zone Amériques, les ventes ont accéléré, à 13% contre 4% lors de la première partie de l'année, mais la croissance des ventes a reculé à 9% en Europe, contre 19%.

Richemont est l'un principaux concurrents de LVMH et de PPR dans le domaine du luxe.

Emma Thomasson, Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant