Ralentissement de l'inflation allemande

le
0
Ralentissement de l'inflation allemande
Ralentissement de l'inflation allemande

par Michelle Martin

BERLIN (Reuters) - L'inflation en Allemagne est retombée en juin à son plus bas niveau en 18 mois, se maintenant sous l'objectif officiel de 2% pour le deuxième mois d'affilée, ce qui ouvre la voie à une baisse des taux de la Banque centrale européenne (BCE).

A la faveur de la baisse des prix du pétrole, l'indice des prix à la consommation outre-Rhin affiche une hausse annuelle de 1,7% ce mois-ci, après +1,9% en mai et contre un rythme de 1,8% anticipé par des économistes interrogés par Reuters, selon les dernières données préliminaires publiées mercredi par l'Office fédéral de la statistique.

"Ces données renforcent un scénario déjà nettement favorable à une action de la BCE lors de sa réunion de la semaine prochaine", déclare l'économiste de Berenberg Christian Schulz.

"Les grands indicateurs économiques allemands ont fortement baissé et ils restent faibles en périphérie de la zone euro. Les indicateurs de crédit laissent présager une certaine pénurie dans les pays en crise," ajoute-t-il, précisant que la BCE devrait réduire ses taux, voire plus, pour relancer le crédit.

Le taux d'inflation allemand était resté nettement supérieur de l'objectif fixé dans le cadre du pacte de stabilité de la zone euro durant la plus grande partie de 2011.

Parallèlement, les récents indicateurs montrent que l'Allemagne, qui avait bien résisté à la crise jusqu'à présent, tend à perdre son souffle.

Alors que la BCE a laissé ses taux inchangés en juin à 1,0%, des nombreux économistes s'attendent à une baisse lors de sa réunion de la semaine prochaine.

ACCÉLÉRATION ATTENDUE

Mais les économistes estiment que l'inflation dans la première économie de l'Europe devrait s'accélérer à moyen terme en raison d'une croissance plus vigoureuse que dans les autres pays de la zone euro et d'un accord salarial de grande ampleur.

"La tendance à la baisse du taux d'inflation ne va probablement pas se prolonger très longtemps", estime l'analyste de Commerzbank Ulrike Rondorf. "Avec les accords de hausse des salaires, les prix de détail pourraient augmenter plus vite."

L'inflation en zone euro, qui a connu une baisse plus forte que prévu au mois de mai, à 2,4%, son plus bas niveau en 15 mois, devrait se maintenir à ce niveau ce mois-ci.

Pour revenir à l'Allemagne, d'un mois sur l'autre, les prix à la consommation ont reculé de 0,1% en juin, après avoir baissé de 0,2% en mai. Les 29 économistes interrogés par Reuters attendaient un chiffre inchangé d'un mois sur l'autre.

En normes harmonisées IPCH, ils sont en baisse de 0,2% d'un mois sur l'autre et en hausse de 2,0% en rythme annuel, contre -0,2% et +2,2% respectivement en mai.

Les chiffres préliminaires de l'inflation allemande sont calculés sur la base des données issues de six des 16 Länder du pays représentant plus de la moitié de sa population. Les chiffres définitifs doivent être publiés le 11 juillet.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant