Rajoy responsable, mais «pas coupable»

le
0
VIDÉO - Éclaboussé par le scandale Barcenas, le chef du gouvernement espagnol avoue s'être « trompé » mais exclut de démissionner.

«Je me suis trompé», a reconnu Mariano Rajoy, avant d'affirmer: «Je ne démissionnerai pas et je ne convoquerai pas non plus d'élections, parce que je ne suis pas coupable.» Par ce «responsable mais pas coupable» à l'espagnole, le président du gouvernement entend se maintenir au pouvoir en dépit des rebondissements de l'af­faire Barcenas. Ce scandale, un dossier de possibles corruption et financement occulte, accable sa formation, le Parti populaire (PP, droite) et éclabousse sa personne depuis six mois.

La stratégie de défense de Rajoy a légèrement changé lors de cette comparution. Jusqu'alors, il se refusait à citer le nom de son ex-trésorier, Luis Bárcenas. Ce dernier est à la fois le principal accusé de l'affaire - la justice a découvert des comptes à son nom en Suisse, de quelque 48 millions d'euros - et le principal té...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant