Raids turcs en Syrie et en Irak : 28 combattants kurdes tués

le , mis à jour à 09:06
1
Raids turcs en Syrie et en Irak : 28 combattants kurdes tués
Raids turcs en Syrie et en Irak : 28 combattants kurdes tués

Le rôle de la Turquie en Syrie pose question une nouvelle fois. Les Turcs ont mené mardi des raids aériens en Syrie et en Irak. Ils ont tué plus de vingt combattants des forces kurdes impliquées dans la lutte antidjihadiste et soutenues par les Etats-Unis.

 

L'attaque en Syrie, lancée contre des Unités de protection du peuple kurde (YPG) dans le Nord-Est du pays, est l'une des plus meurtrières menées par la Turquie. Ankara qualifie la milice YPG de «terroriste». Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, considère les YPG comme un allié du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), un parti séparatiste turc également qualifié de terroriste en Turquie. «Nous sommes dans un combat sans merci contre le PKK. Le gouvernement prendra des mesures pour éliminer cette menace, qu'elle vienne d'un pays A ou B», a-t-il déclaré depuis la capitale turque. 

 

Des raids nocturnes

 

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), près de 30 personnes ont péri dans les frappes turques près de la ville d'Al-Malikiyah, proche de la frontière turque. «Le bilan est monté à 28 morts, en majorité des combattants kurdes et deux membres d'un centre de médias». 19 personnes auraient en outre été blessées, certaines se trouvant dans un état critique. Les raids nocturnes ont visé «une base qui abrite un centre de communication pour les médias et des installations militaires», selon les YPG.

 

Cette frappe turque est intervenue au lendemain de l'entrée des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance arabo-kurde composée en grande partie de membres des YPG, dans la ville de Tabqa, un verrou sur le chemin vers Raqa, capitale de facto du groupe de l'Etat islamique (EI) en Syrie. Les Etats-Unis, alliés de la Turquie, se sont dits «profondément préoccupés» par ces bombardements qui ont été menés «sans coordination adéquate avec les Etats-Unis ou la coalition mise en place pour défaire l'EI», selon le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • acharbi1 il y a 7 mois

    Le vrai calif de l' EI ,c'est Erdogan