Raids meurtriers de l'aviation syrienne sur la Ghouta orientale

le
0
 (Nouveau bilan, obus près de l'ambassade de Russie) 
    BEYROUTH, 25 juillet (Reuters) - Des avions de l'armée de 
l'air syrienne ont bombardé le secteur de la Ghouta orientale, à 
l'est de Damas, dans la nuit de lundi à mardi, faisant neuf 
morts parmi la population civile, rapporte l'Observatoire syrien 
des droits de l'homme (OSDH). 
    Cinq enfants et deux femmes sont au nombre des tués, dit la 
Défense civile, organisation de secours opérant dans cette zone 
aux mains des insurgés. 
    Ces raids, intervenus en dépit d'une trêve censée être 
entrée en vigueur samedi midi, ont visé surtout la ville d'Arbin 
et fait en outre une trentaine de blessés, précise l'OSDH, 
organisation basée à Londres qui rend compte du conflit en Syrie 
grâce à un réseau d'informateurs sur le terrain. 
    De nouveaux bombardements ont eu lieu mardi matin, faisant 
quatre blessés, ajoute l'OSDH.  
    Les médias officiels syriens n'ont rien dit de ces raids. 
    La Ghouta orientale, qui s'étend à partir des faubourgs est 
et nord-est de Damas, est assiégée par les forces 
gouvernementales depuis 2013. 
    La télévision d'Etat syrienne a annoncé samedi qu'un 
cessez-le-feu y avait pris effet à midi (09h00 GMT) et que toute 
violation de cette trêve entraînerait "une réponse appropriée". 
    La Russie a annoncé lundi y avoir déployé des membres de sa 
police militaire afin de favoriser la mise en application d'une 
"zone de désescalade".   
    Mardi, des obus de mortier tirés par les rebelles sont 
tombés dans le quartier du nord-est de Damas où se trouve 
l'ambassade de Russie, ont dit des témoins.  
    Aucun blessé n'a été signalé. 
 
 (Tom Perry et Sarah Dadouch, Gilles Trequesser pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant