Raids de l'aviation turque après une attaque du PKK

le , mis à jour à 14:53
0

(Actualisé avec nouveau bilan émanant du PKK § 4) DIYARBAKIR, Turquie, 7 septembre (Reuters) - Des chasseurs F-16 et F-14 de l'armée turque ont bombardé lundi aux premières heures une douzaine de cibles liées aux séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), au lendemain de l'attaque la plus meurtrière commise contre les forces de sécurité turques depuis la fin du cessez-le-feu, en juillet. Des unités des forces spéciales ont également été acheminées par hélicoptères dans les environs de Daglica, un secteur montagneux de la province d'Hakkari (sud-est), située à proximité de la frontière irakienne, où les combats se poursuivaient lundi. C'est dans ce secteur que seize soldats turcs, selon un bilan communiqué de source militaire, ont péri dans l'attaque à l'explosif menée dimanche contre leur convoi militaire, soit le bilan le plus lourd pour l'armée turque depuis la fin du cessez-le-feu qui avait été proclamé en 2012. Dans un communiqué publié lundi, le PKK affirme qu'au total 31 soldats turcs ont été tués lors de cette attaque puis des combats qui ont suivi. Lors des frappes aériennes menées par deux F-16 et deux F-14, 13 cibles liées au PKK ont été visées et les opérations militaires se poursuivaient lundi matin dans la zone survolée par des drones à la recherche de rebelles kurdes. Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a présidé tard dimanche soir une réunion d'urgence avec les chefs de l'état-major et du renseignement et plusieurs ministres. Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu'il était convaincu que le peuple turc saurait s'unir et prendre une "décision résolue" face aux menaces contre la sécurité nationale. Il a ajouté sur la chaîne A Haber TV que quelque 2.000 séparatistes kurdes avaient été tués depuis qu'il a déclenché, en juillet, une "guerre synchronisée contre le terrorisme" censée impliquer également des frappes contre l'organisation djihadiste Etat islamique (EI). (Daren Butler; Danielle Rouquié, Pierre Sérisier et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant