Raids de l'armée syrienne près de Damas, 247 morts en 10 jours

le
0

BEYROUTH, 25 août (Reuters) - La campagne de raids aériens menés par l'armée syrienne dans plusieurs régions à l'est de Damas a fait 247 mort, dont 50 enfants, et plus de mille blessés au cours des dix derniers jours, indique l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), mardi. Les attaques visaient la région de la Ghouta orientale tenue par les rebelles. La plus meurtrière a été menée le 16 août, tuant 117 personnes sur un marché à Douma, localité située à un quinzaine de kilomètres au nord-est de la capitale. La Défense civile, organisme de secours opérant en zone rebelle, a recensé pour sa part 265 morts, dont 44 enfants et 33 femmes au cours de la même période. Le nombre de blessés s'élèverait à 1.200. Les Etats-Unis ont estimé que l'attaque menée à Douma démontrait que le président Bachar al Assad avait perdu toute légitimité et ont appelé "à une véritable transition politique". Les affrontements entre troupes gouvernementales et milices loyalistes, d'une part, et groupes d'insurgés, d'autre part, se sont accentués sur de nombreux fronts dans l'ouest de la Syrie. L'OSDH, qui documente le conflit à l'aide d'informateurs sur le terrain, a signalé des combats à Harasta, localité de la Ghouta orientale, cible d'une récente offensive des rebelles. (Tom Perry et Naline Malla; Pierre Sérisier pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant