Raids aériens sur la ville de Misrata en Libye

le
0

TRIPOLI, 28 décembre (Reuters) - Les forces fidèles au gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale ont mené des raids aériens dimanche contre plusieurs objectifs dans la ville côtière de Misrata, ce qui représente la première attaque contre ce port tenu par l'organisation armée qui a pris le contrôle de Tripoli l'été dernier, ont rapporté des responsables et des habitants. Les avions ont mené des raids contre les installations portuaires, une école de l'armée de l'air proche de l'aéroport et contre la plus grande aciérie du pays, située dans Misrata, a déclaré Mohamed El Hedjazi, porte-parole des forces armées fidèles au Premier ministre reconnu par la communauté internationale, Abdoullah al Thinni. Ismaïl Choukri, porte-parole des forces alliées à Aube de la Libye, l'organisation qui a pris le contrôle de Tripoli en août, a confirmé que des raids aériens étaient en cours mais il a assuré qu'ils n'avaient provoqué aucun dégât. "L'aéroport de Misrata continue de fonctionner normalement. Un vol vient de décoller", a-t-il dit. Misrata, à 200 km à l'est de Tripoli, est liée à Aube de la Libye et abrite un important port et une vaste zone de libre échange. La ville avait jusqu'à présent échappé aux combats qui, depuis l'été, menacent le pays d'une dislocation. Ces raids aériens ont été lancés deux semaines après la progression d'un contingent allié à Aube de la Libye en direction de l'est, pour tenter de s'emparer des terminaux pétroliers d'Es Sider et de Ras Lanouf. Depuis la chute de la dictature du colonel Mouammar Kadhafi en 2011, le pays n'a pas réussi à retrouver la stabilité. Des factions insurgées qui avaient combattu côte à côte pour renverser le régime Kadhafi s'affrontent désormais pour tenter de contrôler le pays. (Ayman al Warfalli et Ahmed Elumami; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant