Raids aériens israéliens en Syrie, selon la TV syrienne

le
0

(Précisions) BEYROUTH, 7 décembre (Reuters) - Des raids aériens israéliens ont visé dimanche des objectifs près de l'aéroport international de Damas et dans la ville de Dimas, près de la frontière libanaise, rapporte dimanche la télévision publique syrienne, qui ajoute que ces raids n'ont pas fait de victimes. L'armée israélienne a frappé plusieurs fois ces dernières années en territoire syrien, en général pour détruire des armes, notamment des missiles, probablement destinées au Hezbollah libanais. "L'ennemi israélien a commis une agression contre la Syrie en visant deux zones de la province de Damas, à Dimas et près de l'aéroport international de Damas", a annoncé la télévision syrienne. Des habitants de Damas ont fait état de fortes déflagrations et des militants d'opposition ont diffusé sur internet des photos d'avions de chasse dans le ciel de la capitale syrienne, ainsi que des images d'explosions. Le haut commandement de l'armée syrienne a fait état de dégâts matériels et affirmé que ces bombardements servaient les intérêts des islamistes d'Al Qaïda. L'agence de presse officielle syrienne SANA a dénoncé une "attaque éhontée contre la Syrie" et l'agence libanaise a affirmé que des avions israéliens avaient violé l'espace aérien du Liban dans la journée. La télévision libanaise Al Manar, proche du Hezbollah, a déclaré que des appareils israéliens avaient bombardé des positions près de l'aéroport de la ville de Dimas. Un habitant a affirmé que l'aéroport lui-même avait été touché. Dimas est située au nord-ouest de la capitale syrienne, dans une zone sous contrôle gouvernemental où se trouvent plusieurs installations militaires. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), dix explosions ont été entendues dans ce secteur. L'ONG, qui dispose de nombreuses informateurs sur le terrain, ajoute par ailleurs qu'un missile a frappé un entrepôt à l'aéroport international de Damas. Un porte-parole de l'armée israélienne s'est refusé à tout commentaire. En mai 2013, les médias officiels syriens avaient fait état de frappes aériennes israéliennes dans trois secteurs de la Syrie, dont l'aéroport de Dimas. (Oliver Holmes avec Allyn Fisher-Ilan à Jérusalem , Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant