Raid de la coalition dans le nord du Yémen, 36 civils tués

le , mis à jour à 17:54
0

(Actualisé, réaction de la coalition, §§ 3, 4) SANAA, 30 août (Reuters) - Une frappe aérienne de la coalition formée par l'Arabie saoudite pour combattre les rebelles yéménites a tué dimanche 36 civils qui travaillaient dans une usine d'embouteillage dans la province d'Hajjah, dans le nord du Yémen, ont rapporté des témoins. "La récupération des corps est achevée. Les corps de 36 employés, calcinés ou démembrés pour beaucoup d'entre eux, ont été extraits après le bombardement de l'usine ce matin", a dit à Reuters Issa Ahmed, qui habite dans le voisinage de l'usine. Le porte-parole de la coalition, le général saoudien Ahmed Asseri, a affirmé que l'usine visée servait en réalité à la fabrication d'engins explosifs et à la formation d'immigrés africains forcés de combattre aux côtés des insurgés houthis. "Ce n'était pas une usine d'embouteillage, nous avons eu des informations très précises sur sa véritable nature et nous l'avons attaquée", a-t-il dit. Un autre raid aérien a fait quatre morts, des civils, près d'une base militaire dans le sud de la capitale, Sanaa. Dans la nuit de samedi à dimanche, une bombe de forte puissance a explosé près de l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa, fermée depuis février, sans faire de victimes. A Aden, le grand port du Sud, des hommes armés ont abattu un haut responsable de la sécurité, le colonel Abdul Hakim Snaidi. Les rebelles chiites houthis se sont emparés en septembre dernier de Sanaa. Ils ont ensuite progressé jusqu'à Aden, entraînant la fuite à Ryad du président Abd Rabbou Mansour Hadi et l'intervention de la coalition arabe. Avec l'appui aérien de la coalition, les forces fidèles au gouvernement en exil ont repris Aden le mois dernier et continuent de progresser vers le Nord. Vendredi dernier, une série de frappes aériennes a fait 65 morts, en majorité des civils, à Taëz, dans le centre du pays. Plus de 4.300 personnes ont été tuées depuis le début de l'offensive de la coalition fin mars. (Mohammed Ghobari,; Nicolas Delame et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant