Raid de l'US Air force contre l'EI en Libye

le , mis à jour à 17:47
0
    TRIPOLI, 19 février (Reuters) - L'aviation américaine a mené 
vendredi matin un raid à Sabratha, dans l'ouest de la Libye, 
contre des membres présumés du groupe Etat islamique (EI), dont 
l'un serait impliqué dans des attentats commis l'an dernier en 
Tunisie, et les autorités locales font état d'une quarantaine de 
morts.  
    Parmi les suspects visés figure Noureddine Chouchane, 
soupçonné d'être impliqué dans les attentats contre le musée du 
Bardo, à Tunis, en mars dernier, et un hôtel de Sousse, en juin, 
a précisé un porte-parole de l'armée américaine. 
    "Nous évaluons les résultats de l'opération", a-t-il ajouté. 
  
    Selon Hussein al Thouadi, maire de Sabratha, près de la 
frontière tunisienne, le raid mené à 03h30 a fait 41 morts et 
six blessés dans un immeuble où vivaient des "travailleurs 
étrangers". Plusieurs Tunisiens, un Jordanien et deux femmes 
font partie des victimes, a-t-il précisé. Ce bilan n'a pas été 
confirmé.  
    D'après la municipalité, qui a diffusé des photos montrant 
un gigantesque cratère, des armes de calibre moyen et des 
roquettes ont été retrouvées dans les décombres.  
    Les services de renseignements occidentaux considèrent 
Sabratha comme un bastion de l'EI et les services de sécurité 
tunisiens avaient indiqué après les attentats de l'an dernier 
qu'ils pensaient que ces attaques avaient été orchestrées depuis 
cette ville. 
    Barack Obama avait promis mardi "de passer à l'action" là où 
des cibles seraient clairement identifiées. "Et nous coopérons 
avec nos partenaires au sein de la coalition pour ne manquer 
aucune occasion d'empêcher l'EI de s'implanter en Libye", 
avait-il ajouté.  
    L'US Air Force était déjà intervenue en novembre en Libye, 
où les djihadistes tirent parti du chaos qui règne depuis le 
renversement de Mouammar Kadhafi, en 2011. Il s'agissait alors 
d'éliminer Wissam Najm Abd Zaïd al Zoubaïdi, alias Abou Nabil, 
un commandant irakien de l'EI. 
 
 (Ahmed Elumami, avec Alison Williams à Londres; Tangi Salaün 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant