Raid aérien à Tripoli, un chef de l'"Aube libyenne" tué

le
0

(Actualisé § 2) LE CAIRE, 21 mars (Reuters) - Salah Bourki, l'un des chefs de l'"Aube libyenne", une coalition de milices qui contrôle Tripoli depuis août dernier, a été tué samedi dans un raid mené contre la capitale libyenne par l'aviation du gouvernement d'Abdallah al Thinni, seul reconnu par la communauté internationale, a-t-on appris de source autorisée. Selon une autre source à Tripoli, cependant, Salah Bourki a été tué dans des combats à l'ouest de la capitale entre l'"Aube libyenne" et des miliciens de la ville de Zentane, alliés au gouvernement Thinni. Ce dernier a confirmé avoir lancé deux attaques aériennes, l'une contre Tripoli, l'autre contre la ville de Zouara, dans l'ouest du pays. Vendredi, le gouvernement replié à El Beïda, dans l'est du pays, a annoncé qu'il lançait une offensive pour "libérer" la capitale. Saker al Djorouchi, un responsable des forces aériennes fidèles à Abdallah al Thinni, a précisé que la raid de samedi à Tripoli avait visé l'aéroport de Mitiga et un camp de l'"Aube libyenne" près d'un autre aéroport de la capitale. Il a ajouté que l'aéroport de Zouara, près de la frontière tunisienne, avait aussi été attaqué. La piste a été touchée mais il n'y a pas eu de victimes, a-t-on confirmé sur place. Vendredi, l'émissaire des Nations unies pour la Libye, Bernardino Leon, a déclaré que les opérations militaires en cours menaçaient les efforts internationaux en vue d'un règlement négocié alors que des discussions se tiennent au Maroc. Les miliciens de l'"Aube libyenne" ont pris l'été dernier le contrôle de la capitale, forçant le gouvernement Thinni à se réfugier dans l'Est avec la Chambre des représentants, le parlement élu en juin dernier. A Tripoli, l'"Aube libyenne" a mis en place un gouvernement rival et rétabli l'ancien parlement, le Congrès général national (CGN). (Ahmed Elumami et Ulf Laessing, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant