Raffarin : «Toute confusion à l'Élysée dessert Matignon»

le
0
INTERVIEW - Le sénateur UMP, Jean-Pierre Raffarin, de la Vienne analyse les relations entre les présidents de la République et leurs premiers ministres

LE FIGARO. - Quels équilibres doivent trouver un président de la République et son premier ministre?

Jean-Pierre RAFFARIN. -Depuis 1958, il faut distinguer le cas des premiers ministres «choisis» - Pierre Mauroy et Alain Juppé par exemple - des premiers ministres «imposés» par la situation. Ce fut le cas pour Édouard Balladur et Lionel Jospin en raison de la cohabitation, mais aussi pour Jacques Chaban-Delmas, Jacques Chirac en 1974 ou Michel Rocard. Le premier ministre choisi est dans une dominante de loyauté. Le premier ministre imposé est dans le rapport de force. L'équilibre se fait donc soit par la confiance, soit par la tension.

Y compris quand le président et son premier ministre sont issus des mêmes rangs?

C'est le contexte qui a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant