Raffarin : «La primaire de 2016 aura lieu, sauf si?»

le
0

L'ancien premier ministre, invité dimanche du «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro», n'exclut pas de soutenir le pacte de responsabilité, sous certaines conditions.

Jean-Pierre Raffarin ne cache pas son peu d'entrain à parler de la séparation de François Hollande et de Valérie Trierweiler. «On ne commence pas par le handball?», demande-t-il en ouverture du «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro». «Je souhaite que l'on choisisse un bon président et pas un président en fonction du fait qu'il est marié, célibataire, qu'il a des enfants ou pas. Ce dont la France a besoin, c'est d'un bon président», explique-t-il. «Ce qui poserait problème, c'est l'alternance à rythme accéléré, ajoute-t-il en souriant. Mais les reproches que j'ai à faire au président de la République ne sont pas prioritairement sur sa vie privée.»

Des reproches? On avait cru comprendre que l'ancien premier ministre avait été plutôt conquis par le pacte de responsabilité de François Hollande. «Si il y a une l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant