Raffarin et Chatel pour un "pôle central" à l'UMP

le
0
JEAN-PIERRE RAFFARIN VEUT UN "PÔLE CENTRAL" À L'UMP
JEAN-PIERRE RAFFARIN VEUT UN "PÔLE CENTRAL" À L'UMP

PARIS (Reuters) - L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a présenté mercredi une motion oecuménique en vue du congrès UMP de novembre, un "pôle central" auquel participerait une centaine de parlementaires.

L'UMP, principale formation de l'opposition depuis les législatives de juin, procédera le 18 novembre à l'élection de son président et à la mise en place effective de courants en son sein.

La motion "pour un humanisme social, libéral et européen" est portée par deux partisans de Jean-François Copé, Jean-Pierre Raffarin et Luc Chatel, mais compte aussi des soutiens de François Fillon, son principal adversaire pour la présidence de l'UMP, comme le député Jean Leonetti.

"Nous ne voulons pas remettre en cause l'UMP et son unité", a affirmé le sénateur de la Vienne lors d'une conférence de presse à l'Assemblée en présence d'une quinzaine de députés.

Jean-Pierre Raffarin a précisé que 85 parlementaires UMP avaient déjà signé cette motion "pour un humanisme social, libéral et social" et qu'il entendait franchir la barre de la centaine de signatures.

Centristes, libéraux, "gaullistes sociaux" se retrouvent dans ce mouvement.

"Nous ne voulons pas créer des chapelles mais faire vivre la diversité au sein de notre famille politique", a expliqué Jean Leonetti, membre du Parti radical valoisien (centre droit).

Le texte de la motion appelle à "une France moderne et humaniste".

"Situés au centre de la vie politique française, nous sommes engagés dans le projet de reconquête porté par l'UMP dans un esprit de dialogue avec le sens de la mesure et le rejet des extrêmes", peut-on lire.

Emile Picy, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant