Rafael Marquez est fidèle au poste

le
0
Rafael Marquez est fidèle au poste
Rafael Marquez est fidèle au poste

A l'image de l'Allemand Miroslav Klose ou encore du Colombien Mario Yepes, Rafael Marquez (35 ans), le défenseur central et capitaine du Mexique, continue de briller malgré les années qui passent. Si les troupes de Miguel Herrera n'ont pas encore encaissé de but depuis le début de la compétition, c'est évidemment grâce aux exploits de Guillermo Ochoa. Mais il ne faut pas sous-estimer le travail de son arrière-garde. Parfaitement organisés avec une défense à trois (ou cinq selon les événements), les Mexicains reste sur deux « clean sheets » contre le Cameroun (0-0) et le Brésil (0-0). Avec Hector Moreno et Francis Rodriguez à ses côtés, Rafael Marquez, seul joueur de l'histoire à avoir disputé quatre phases finales avec le brassard, réalise un début de tournoi irréprochable.

122 sélections avec le Mexique

On pouvait pourtant émettre quelques doutes au sujet de l'ancien sociétaire de l'AS Monaco et du FC Barcelone qui a quitté la scène européenne depuis quatre ans maintenant. Le numéro 4 a évolué sous les couleurs des NY Red Bulls (MLS) et du Club León FC (Mexique). Il ne s'agit pas du très haut niveau mais l'homme aux 122 sélections (la première date de février 1997 contre l'Equateur) reste indiscutable. Son expérience et son sens du placement n'ont pas d'égal pour « El Tri ». Alors que les coéquipiers de Giovani dos Santos n'ont besoin que d'un match nul contre la Croatie pour se qualifier pour les huitièmes de finale, Rafael Marquez montre la voie à suivre. Et il n'est pas question de s'arrêter en si bon chemin.

« On ne veut pas tout gâcher contre la Croatie »

« C'est le match le plus important, confie l'ex-Monégasque dans des propos relayés sur le site officiel de la FIFA. On sait qu'on n'a pas le droit de s'arrêter en si bon chemin. On a travaillé très dur lors de nos deux derniers matchs et on ne veut pas tout gâcher contre la Croatie. On s'attend toujours à affronter de grosses équipes. La Croatie a beaucoup de joueurs talentueux et elle possède un excellent entrejeu. Les joueurs de couloir sont très rapides, ils savent pousser leurs débordements jusqu'au bout pour centrer. Il y a aussi un attaquant redoutable (ndlr : Mandzukic) et certains des meilleurs milieux de terrain du monde. C'est une grande équipe, ça ne sera donc pas facile. Il va falloir donner le meilleur de nous-mêmes pour prendre au moins un point et accéder au tour suivant. On ne va pas jouer le nul. Il faut toujours viser la victoire. On va rester fidèles à notre système de jeu. La Croatie va tout donner pour prendre les trois points et nous aussi. » Rafael Marquez n'a pas l'intention de rater sa sortie en sélection. Le dernier coup de rein, même s'il assure que « c'est comme si c'était la première fois ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant