Rafael, l'essayer, c'est l'adopter

le
0
Rafael, l'essayer, c'est l'adopter
Rafael, l'essayer, c'est l'adopter

L'arrivée du défenseur Rafael en provenance de Manchester United a séduit les supporters de l'Olympique Lyonnais, qui attendent désormais avec impatience et appréhension le nom du nouveau milieu offensif.

On ne peut évidemment pas comparer l’arrivée de Rafael avec celle de Sonny Anderson à l’été 1999. Mais le latéral de 25 ans a déjà conquis les supporters lyonnais, curieux de voir débarquer un Brésilien entre Rhône et Saône. Une première depuis l’arrivée de Michel Bastos en 2011. « L’OL a toujours eu la fibre brésilienne, ça fait plaisir de voir un Brésilien. Ça manquait un peu », se réjouit René, un fidèle du centre d’entraînement de Tola-Vologe. Pour son premier entraînement, le natif de Petropolis s’est montré souriant, appliqué et travailleur. Un joli geste technique pendant une opposition sur petites cages a suffi pour faire monter la clameur derrière la rambarde du côté des spectateurs. S’il ne parle pas encore le français, Rafael s’est fait expliquer les exercices par Hubert Fournier, en anglais. Le capitaine Maxime Gonalons s’est chargé quant à lui de l’intégration, effectuant le travail physique en binôme avec la nouvelle recrue.

« C’est forcément une bonne nouvelle. Il a accumulé beaucoup d’expérience avec Manchester United. Mais la question est de savoir s’il vient en doublure de Jallet ou non. Le club a aussi dit qu’il pouvait jouer au milieu de terrain mais personne ne l’a vu jouer à ce poste », se questionne Razik Brikh, journaliste pour le mensuel Lyon Capitale. Affuté mais pas encore totalement au point physiquement puisqu’il n’avait pas participé à la tournée américaine avec Manchester United, le Brésilien suscite l’enthousiasme des supporters. Reste à confirmer lors de ses premiers sorties sous le maillot lyonnais.

Les supporters ne veulent pas de Valbuena

Le ton est en revanche totalement différent lorsqu’il s’agit d’aborder une autre probable recrue. Depuis plusieurs jours, l’OL est entré en contact avec Mathieu Valbuena (Dynamo Moscou). Les négociations ont débuté avec l’entourage du joueur comme avec le club russe. « Il est trop estampillé OM, ce n’est pas possible. Ça ne me plaît pas du tout », souffle Julien. « Il n’y a pas que cela, complète Arnaud. Il va avoir 31 ans et il n’a plus le même niveau qu’avant. Sans oublier qu’il va demander beaucoup d’argent au club. Je préférerais que l’on prenne Belhanda. » « C’est vrai que ça peut paraître assez insolite si le transfert se conclut », remarque un confrère du Progrès. L’ancien Marseillais verrait d’un bon œil un retour en France à moins d’un an de l’Euro 2016 qui se déroulera à domicile.

Alors que l’OL a vécu une préparation chaotique (5 défaites, 1 victoire) marquée par les blessures de Clément Grenier et Gueïda Fofana, Jean-Michel Aulas va tenter par tous les moyens de renforcer son effectif en cette fin de Mercato. « On a confiance, le président arrive toujours à ses fins. L’année dernière aussi on a enchaîné les mauvais résultats mais on a fini deuxièmes », rappelle Alexandre. Sauf que cette saison, les problèmes surgissent avant le début du championnat. Mais l’arrivée de Rafael, en attendant celles d’un milieu relayeur (la piste Darder semble compliquée) et d’un milieu offensif (Valbuena ou Belhanda), devrait aider à rééquilibrer un effectif un peu juste pour jouer tous les trois jours.

Par Anthony Ravas, à Lyon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant