" Rafa " tremble mais ne sombre pas

le
0
" Rafa " tremble mais ne sombre pas
" Rafa " tremble mais ne sombre pas

Il le savait depuis le tirage au sort. Son retour à Melbourne ne serait pas une balade de santé. Loin de là. Rafael Nadal a pu, une nouvelle fois, le constater ce mercredi. Poussé dans ses retranchements par Kei Nishikori en 8emes de finale, le numéro 1 mondial a, une fois encore, été contraint de sortir l'artillerie lourde pour écarter de son passage le bouillonnant Grigor Dimitrov. Inspiré par son comparse japonais, le jeune espoir bulgare avait décidé de tout donner, portant haut l'étendard de cette relève insolente face à un numéro 1 mondial qui semble décidemment inspirer moins de craintes que par le passé. Une stratégie payante d'entrée ! Premier set pour le protégé de Roger Rasheed qui ne cachait pas sa satisfaction à l'idée de chiper une manche au Majorquin à quasi chacune de leurs confrontations. L'Espagnol recadrera les débats après le gain de la deuxième manche. Sans pour autant convaincre. Vacillant dans la troisième, « Rafa » ne devra son salut qu'à sa grande expérience? Et au manque de réussite, fatal, de son jeune rival qui laissera échapper trois balles de set. « J'ai été tellement chanceux reconnaitra la tête de série numéro 1 à l'issue de la rencontre. Surtout sur ce point où il manque un coup droit facile. Après, j'ai senti que plus rien ne pouvait m'arriver. »Restera alors à mettre un terme à ce face-à-face tendu. Le natif de Manacor, au tennis enfin retrouvé, abrégeras ses souffrances en survolant le dernier set pour s'imposer 3-6, 7-6, 7-6, 6-2. « Rafa », absent l'an passé, retrouve avec délices le dernier carré à Melbourne. Vainqueur du premier Majeur de la saison en 2009 et finaliste en 2012, il devra néanmoins se ressaisir pour espérer ajouter un 14eme Grand Chelem à son palmarès alors que se dresse sur sa route le vainqueur du duel Murray-Federer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant