Radovan Karadzic se plaint de ses conditions de détention

le
0
    AMSTERDAM, 6 avril (Reuters) - Radovan Karadzic, condamné le 
mois dernier à 40 ans de prison pour génocide, crimes contre 
l'humanité et crimes de guerre, a demandé en vain mercredi sa 
remise en liberté pour raison de santé dans l'attente de son 
jugement en appel.  
    Entendu à sa demande lors d'une audience d'une dizaine de 
minutes, l'ancien président bosno-serbe, qui est âgé de 70 ans, 
a jugé ses conditions de détention dignes "du XIXe siècle, d'une 
prison turque ou communiste" et a affirmé qu'elles avaient déjà 
coûté la vie à d'autres détenus.  
    Theodor Meron, procureur du Tribunal pénal pour 
l'ex-Yougoslavie (TPIY), a refusé sa remise en liberté mais a 
demandé un examen de ces conditions.  
    La prison de Scheveningen où Radovan Karadzic est détenu 
depuis huit ans est considérée comme l'une des plus confortables 
au monde.       
 
 (Thomas Escritt, Jean-Philippe Lefief pour le service français, 
édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant