Radio : La partition numérique de France Musique

le
0
Marc Voinchet, le directeur de France Musique, en 2016.
Marc Voinchet, le directeur de France Musique, en 2016.

Avec le lancement de sept webradios consacrées au jazz, aux musiques du monde, ou encore aux enfants, la vénérable station de Radio France veut élargir son public.

Développer le numérique : telle est la mission que Mathieu ­Gallet, le président de Radio France, avait confiée à Marc Voinchet lorsqu’il l’a nommé en 2015 à la tête de France Musique. Et celle-ci est en passe d’être remplie. Vendredi 16 décembre, en effet, la station musicale a lancé sept webradios accessibles par l’intermédiaire de son site. « Elles sont disponibles sur tous les supports : ordinateurs, tablettes, smartphones… », se félicite Marc Voinchet. France Musique espère ainsi toucher un plus large public. « Ce développement ne se fera pas au détriment de la station hertzienne mais, aujourd’hui, l’usage de la radio passe par le numérique », insiste-t-il.

Préparés de façon intensive depuis six mois, ces canaux ont été faits « à la main », s’enorgueillit Marc Voinchet. Les trois programmateurs de la nuit de France Musique ont concocté les playlists « avec un vrai travail de mixage ». « Il n’était pas question de mettre les morceaux bout à bout. » Chaque jour, des boucles de vingt et une heures différentes seront mises en ligne, trois heures changeront toutes les semaines. Une attention particulière a été portée sur la qualité du son afin que le compressage des données, nécessaire pour transporter la musique par le Net, ne traumatise pas trop les mélomanes.

De nombreuses ressources Le premier canal, baptisé « Classique Easy », se veut facile à écouter, joyeux, accessible à tout le monde. Il proposera les « tubes » du répertoire classique : les grands compositeurs et le...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant