Radio France : Mathieu Gallet de nouveau épinglé pour des contrats douteux à l'INA

le
7
Radio France : Mathieu Gallet de nouveau épinglé pour des contrats douteux à l'INA
Radio France : Mathieu Gallet de nouveau épinglé pour des contrats douteux à l'INA

A peine blanchi par l'administration dans sa gestion de Radio France, Mathieu Gallet va devoir justifier des attributions louches de marchés publics lors de son passage à la présidence de l'INA. Un service de contrôle de Bercy a relevé des «irrégularités» dans des contrats de plusieurs centaines de milliers d'euros passés, sans mise en concurrence, avec des consultants par l'actuel PDG de Radio France déjà fragilisé par des révélations sur son train de vie.

Le Canard enchaîné à paraître mercredi s'est procuré les conclusions d'une note du 10 avril du Contrôle général économique et financier (CGEFI), un service du ministère de l'Economie qui contrôle la gestion de l'argent public.

Le CGEFI relève des «dysfonctionnements et irrégularités» dans plusieurs marchés passés avec des cabinets de conseil lors de la présidence de Mathieu Gallet à l'Institut national de l'audiovisuel (INA), entre 2010 et 2014.

Son conseiller en communication impliqué

Parmi ces marchés figurent des contrats avec les sociétés OpinionWay puis Balises, pour un montant total de près de 250 000 euros, passés sans mise en concurrence, une procédure pourtant obligatoire. D'autant plus que Denis Pingaud, actuel conseiller en communication de Mathieu Gallet à Radio France, préside la société Balises. Et il était vice-président d'OpinionWay lors de la signature des contrats avec l'INA.

Pour un autre contrat de 119 000 euros passé en 2011 avec le cabinet Bernard Spitz Conseil, «il n'a (...) pas été trouvé trace d'une mise en concurrence par courrier ou mail», indique aussi la note du contrôleur d'Etat, citée par l'hebdomadaire.

Fin mars, le Canard enchaîné avait déjà affirmé que Mathieu Gallet avait engagé six cabinets de consultants lorsqu'il présidait l'INA. En tout, près de 800 000 euros sans mise en concurrence, écrivait l'hebdomadaire.

L'actuel PDG de Radio France avait alors annoncé qu'il porterait plainte ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le mercredi 6 mai 2015 à 08:55

    C'est pour quand la démission?????

  • moogwai le mercredi 6 mai 2015 à 08:45

    Le PDG de France Intox est intouchable pendant encore 2 ans ! W&S

  • M1054081 le mercredi 6 mai 2015 à 07:20

    La République Française est en passe de devenir "La République de Copinage"

  • Cambio17 le mercredi 6 mai 2015 à 04:11

    Bon, on va peut être pouvoir le virer cette fois !

  • M898407 le mercredi 6 mai 2015 à 00:02

    Décidément, le lobby gay ne se soucie pas assez de la bonne conduite de ses membres actifs qui bénéficient en plus de la protection de Frédéric M.....

  • Vina.jc le mardi 5 mai 2015 à 23:16

    Et bien entendu, personne ne prendra les mesures fortes qui s'imposent ! c'est devenu normal dans ce pays. Pauvre France,

  • soulamer le mardi 5 mai 2015 à 23:06

    et tout le monde se couche devant ses pseudos élites ministres et consort