Radio France : la direction remise son plan social

le
6
Radio France : la direction remise son plan social
Radio France : la direction remise son plan social

Lors d'une réunion du conseil d'administration (CA), la direction de Radio France ne s'est pas prononcé sur le plan de quelque 350 départs volontaires, présenté mardi  lors d'un CCE par Mathieu Gallet et que refusent les syndicats. La direction affirme vouloir désormais étudier le scénario alternatif proposé par le cabinet Tandem, conseiller des représentants du personnel au Comité central d’entreprise. Un prochain CCE est prévu le 9 septembre.

Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, présentera ainsi en septembre au comité central d'entreprise (CCE) un nouveau «plan d'affaires», après avoir pris en compte les propositions des syndicats, a indiqué la direction jeudi, à l'issue d'un conseil d'administration (CA). Lors de cette réunion jeudi, le CA ne s'est pas prononcé sur le plan de quelque 350 départs volontaires, présenté mardi par Mathieu Gallet et que refusent les syndicats, dans l'attente de cette nouvelle proposition, a-t-on précisé de source syndicale.

Un contrat d'objectifs et de moyens avec l'Etat

Les syndicats ont mis sur la table un scénario alternatif, sans départs volontaires, mais avec le non-remplacement de la moitié des départs en retraite, pour un retour à l'équilibre financier en 2018. Mardi soir, Mathieu Gallet a finalement accepté d'examiner cette option alternative. Il s'y est de nouveau engagé lors du CA jeudi. «La direction de Radio France va examiner d'ici début septembre les pistes proposées par l'expert du CCE et les mesures permettant de mettre en oeuvre le plan d'affaires de l'entreprise», a précisé la direction dans un communiqué.

Autre confirmation actée durant le CA: les représentants du gouvernement ont redit que l'échéance fixée à fin 2017 pour un retour à l'équilibre financier n'était pas une date butoir. «Les représentants de l'État ont confirmé que le retour à l'équilibre des comptes de Radio France fin 2017 constituait un cap, incluant une marge à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kram123 le vendredi 24 juil 2015 à 08:03

    la radio.........obsolette.....

  • b.renie le vendredi 24 juil 2015 à 06:12

    voir la Grèce

  • b.renie le vendredi 24 juil 2015 à 06:11

    Qui va payer ? Les classes moyennes comme dab. Les syndicats sont bien gentils mais les sureffectifs doivent être traités sans tarder car les déficits qui durent ne font que compliquer et rendre plus douloureuses les mesures à venir.

  • nono67 le jeudi 23 juil 2015 à 19:54

    Ca on avait compris qu'en france , le " retour à l'équilibre budgétaire n'avait pas de date butoir " . Comme la grèce !!

  • bearnhar le jeudi 23 juil 2015 à 19:33

    Super, donc nous continuerons à nous payer le record mondial de chaines de télé publiques, mais c'est vrai que nous en avons les moyens.

  • d.e.s.t. le jeudi 23 juil 2015 à 19:19

    On ne touche pas aux fonctionnaires, même s'il y en a plus d'1 million en trop: ce sont les derniers électeurs de l'ECTOPLASME élyséen!