Radicaux de gauche, rebelles de la majorité

le
0
Ils combattent le non-cumul des mandats, la publicité des déclarations de patrimoine, les réformes du CSM et des cantons.

Le torchon brûle entre le gouvernement et les radicaux de gauche, qui s'opposent systématiquement aux réformes institutionnelles défendues par les socialistes: depuis des semaines, les députés et les sénateurs du Parti radical de gauche (PRG) montent au front contre le non-cumul des mandats, contre le projet de transparence de la vie politique, en particulier la publication des déclarations de patrimoine des élus, contre la réforme du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) voulue par François Hollande, et contre le redécoupage des cantons qui signe selon eux la mort de la ruralité.

Ils n'hésitent plus à joindre leurs voix à celles de l'UMP et des centristes pour mettre en échec le gouvernement, dont ils sont devenus des alliés aussi difficiles à gérer que les écologistes. C'est au Sénat, où les 18 voix du groupe RDSE sont indispe...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant