Radicalisation des opposants au mariage homosexuel

le
2
RADICALISATION DES OPPOSANTS AU MARIAGE POUR TOUS
RADICALISATION DES OPPOSANTS AU MARIAGE POUR TOUS

PARIS (Reuters) - SOS homophobie s'est élevée lundi contre la multiplication depuis une semaine des violences visant des partisans du mariage homosexuel à travers la France tandis que de nombreuses voix dénoncent une radicalisation des opposants.

L'association souligne dans un communiqué s'être associée aux poursuites visant la section du syndicat d'extrême droite GUD de Nancy pour incitation à la haine et à la violence.

Selon l'Interassociative lesbienne, Gay, Bi et Trans ou Inter-LGBT le groupe a publié sur son site internet une image appelant à agresser physiquement les homosexuels.

Frigide Barjot, principale figure des opposants au projet de loi, dont le Sénat a entamé jeudi dernier l'examen, s'est défendue d'être responsables de ces dérives.

"Il y a une montée de l'exaspération générale, 'La manif pour tous' n'a jamais pris à partie les élus (...). Je ne suis pas la porte-parole de la radicalisation, la radicalisation ça n'est pas nous", a-t-elle dit dimanche sur i>Télé.

Les organisateurs de la "Manif pour tous" ont récemment évincé l'une de ses ex-porte-parole qui prônait un "printemps français" protestataire, et préparent une nouvelle manifestation d'envergure vers la fin mai.

Depuis le début, jeudi dernier, de l'étude du texte sur le "Mariage pour tous" au Sénat, une partie des opposants multiplient les actions musclées.

Ce jour-là, la sénatrice UMP Chantal Jouanno, qui soutient le projet, avait été réveillée par des manifestants à son domicile.

Samedi, le député PS Erwann Binet, rapporteur du projet de loi à l'Assemblée, a annoncé qu'il annulait ses débats sur le sujet pour des raisons de sécurité après avoir été pris à partie par des militants d'extrême droite à Saint-Etienne.

Le même jour, la sénatrice d'Europe Ecologie-Les Verts Esther Benbassa a reçu des menaces et sa voiture a été vandalisée, tandis qu'un couple homosexuel était violemment agressé dans les rues de Paris.

Dimanche, l'espace des Blancs-Manteaux, dans le IVe arrondissement, où se tenait un festival d'associations, a été vandalisé et recouvert d'affiches du collectif "Manif pour tous".

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, et le Parti socialiste, ont condamné fermement cette attaque, jugeant "ces nouvelles dégradations inacceptables".

Selon SOS homophobie, qui dit avoir reçu directement 60 témoignages, il ne s'agit que des événements médiatisés.

Les opposants au mariage gay disent vouloir s'installer dans la durée, le texte devant revenir vers l'Assemblée nationale en mai. Leur dernière manifestation, le 24 mars, avait rassemblé 1,4 million de personnes, selon les organisateurs, et 300.000 d'après la police, sans faire fléchir François Hollande.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • domin288 le lundi 8 avr 2013 à 16:33

    Justement, le mariage pour tous est une forme de religion. En refusant la dictature d'une secte ultra intégriste du parti socialiste, l'humanité française dans ce qu'elle a de plus grand, la famille, se bat pour la vraie laÏcité. N'oubliez pas que la France est le seul pays à avoir nationalisé le mariage en 1792.

  • docteur7 le lundi 8 avr 2013 à 14:37

    Les pôvres, ils se trompent de combat. c'est la laïcité qu'il faut défendre bec et ongles, pas le maraige pour tous. Quels k.rétins !!!