Radars : le pactole des amendes ne va pas se tarir

le
0
Des détecteurs plus perfectionnés compléteront un arsenal répressif qui va rapporter près de 700 millions d'euros en 2012.

C'est un record: les recettes générées par les radars routiers devraient atteindre, cette année, entre 675 et 700 millions d'euros, contre 639 millions en 2011, selon une estimation de l'Agence nationale du traitement automatisé des infractions (Antai) révélée par Les Échos. Un joli pactole reversé à la sécurité routière. Un tiers va en effet aux collectivités territoriales pour financer des projets de sécurisation de la route, un tiers à l'Agence du financement des infrastructures des transports et un tiers à l'entretien et à la modernisation du parc de radars.

Cette augmentation des recettes liée notamment à l'extension du parc de ces équipements, ne devrait guère fléchir dans les années à venir. Car même si d'ici décembre prochain, le programme d'installation, avec 4100 radars mis en place, pourrait être arrêté comme annoncé, de nouvelles machines redoutables vont voir le jour.

La plus terrible et dénommée radar mobile. Elle devrait déboule

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant