Radars : «La mission des députés est de contrôler le gouvernement»

le
0
INTERVIEW - Pour le député-maire UMP d'Étampes, Franck Marlin, «la majeure partie des excès de vitesse n'excède pas les 5 km/h».

La question des radars a donné lieu à un débat vif entre les députés et l'exécutif. Comment l'expliquez-vous ?

Quand le premier ministre et son ministre de l'Intérieur ne disent pas tout à fait la même chose, c'est gênant. J'avais compris certaines choses quand François Fillon s'est exprimé devant le groupe UMP, mardi. Son discours s'est voulu rassembleur, il nous a apporté des réponses précises sur le maintien de la suppression des panneaux avertisseurs de radars, le lancement d'une concertation dans chaque département et la création d'une mission parlementaire sur la sécurité routière. Mais, le même jour, Claude Guéant a semblé revenir sur une partie des annonces du premier ministre. Quand le ministre de l'Intérieur dit qu'il faut faire de la pédagogie, il devrait en premier lieu se l'appliquer à lui-même. Il faut certes écouter, mais il ne faut surtout pas brouiller les cartes.

Les députés seront-ils davantage impliqués ?

Fillon a tenu à rassure

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant