Racisme : le «manger de banane» d'Alves était un coup de pub

le
0
Racisme : le «manger de banane» d'Alves était un coup de pub
Racisme : le «manger de banane» d'Alves était un coup de pub

Le geste de Dani Alves mangeant la banane qu'on lui avait jetée depuis les tribunes était-il vraiment spontané ? La campagne «nous sommes tous des singes» sur les réseaux sociaux pour soutenir le «manger de banane» antiraciste du défenseur brésilien Dani Alves était le fruit de l'agence de publicité de son coéquipier Neymar, révèle mardi la presse brésilienne.

Le père de Neymar avait alerté cette agence, basée à Sao Paulo, après les attaques contre son fils, victime d'insultes racistes le 12 avril à Grenade dans un match du Championnat d'Espagne, raconte un dirigeant de l'entreprise. «L'idée était de faire quelque chose de léger, et même d'amusant, dit Guga Ketzer, vice-président de l'agence. Nous attendions le meilleur moment pour le divulguer, et ç'a été après ce qui s'est passé ce dimanche avec Daniel».

Dans un match du FC Barcelone à Villarreal (3-2 pour le Barça), l'arrière droit brésilien avait ramassé une banane, lancée des tribunes, l'avait épluchée et mangée. Peu après la fin du match, Neymar postait un message sur Twitter avec le hashtag (mot-clef) #somostodosmacacos, soit «nous sommes tous des singes» en portugais.

#somostodosmacacos #weareallmonkeys

#somostodosmonos

#totssommonos http://t.co/dEESd2bcme? Neymar Júnior (@neymarjr) 27 Avril 2014

Le joueur star de l'équipe du Brésil (22 ans) a accompagné un deuxième message d'une photo le montrant en train de manger une banane avec son fils qui tient une peluche en forme de ce fruit. Il a été retweeté 4187 fois (au mardi en début d'après-midi), sachant que Neymar est la 74e personne la plus suivie au monde sur Twitter.

Ce hashtag et l'idée de la photo du «manger de banane» ont été dès lors abondamment repris sur le réseau social, avec des déclinaisons dans d'autres langues, notamment par des personnalités. Même la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, se l'est approprié et a salué le geste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant