Racisme anti-Blanc : les mots de Copé font débat à l'UMP

le
0
La petite phrase du secrétaire général du parti ne fait pas l'unanimité chez les députés et sénateurs de droite réunis dans le Nord pour leur journée parlementaire.

De notre envoyée spéciale

Jean-François Copé a fait mouche en évoquant le «racisme anti-Blanc» dans son livre, Manifeste pour une droite décomplexée. L'expression a été largement commentée dans les couloirs de l'hippodrome de Marcq-en-Baroeul,dans le Nord, où se tient ce jeudi la journée parlementaire de l'UMP. Le député maire de Meaux a «assumé» jeudi matin, sur Europe 1, cette formule, soulignant que le racisme anti-Blanc se manifeste «dans certains quartiers, par un regard, une agression, une insulte qui donnent envie à un certain nombre de nos compatriotes de fuir le quartier où ils habitent».

Sans surprise, les proches de Jean-François Copé ont pris la défense du secrétaire général de l'UMP, parfois avec une certaine prudence, alors que les fillonistes déploraient «une sorte de coup politique». «Ce n'est pas ma façon de m'exprimer» élude Henri Guaino (Yvelines), qui n'a pas encore pris position pour l'un des deux candidats à la présidence de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant