Racing - Dimitri Szarzewski : " Ne repoussons pas les échéances à l'année prochaine "

le
0
Racing - Dimitri Szarzewski : " Ne repoussons pas les échéances à l'année prochaine "
Racing - Dimitri Szarzewski : " Ne repoussons pas les échéances à l'année prochaine "
Auteur d'un triplé lors de la victoire contre Trévise, le talonneur du Racing Dimitri Szarzewski est heureux que son équipe ait encore son destin en mains pour recevoir un quart de finale à domicile. Et ne veut pas entendre parler de revanche personnelle après sa non-sélection avec les Bleus.

Dimitri, cette une victoire qui fait du bien...
Ça fait énormément de bien. C'est une grosse satisfaction ce soir. On avait l'ambition de remporter ce match avec le bonus offensif, c'est chose faite et surtout on est la seule équipe à rester invaincue dans cette compétition. J'espère que ce sera encore le cas la semaine prochaine.

Vous avez marqué trois essais, cela n'arrive pas souvent...
Non, ça ne m'est pas arrivé souvent. Mais je pense qu'on peut les qualifier d'essais collectifs. C'est un gros travail de la part des avants, de toute l'équipe. Je n'ai fait qu'aplatir le ballon, ce n'était pas très compliqué. L'équipe voulait vraiment réaliser une grande performance. C'est la première fois qu'on a encore notre destin entre les mains pour pouvoir se qualifier. Mes coéquipiers ont tout fait pour que je puisse marquer ces essais. Ça montre la solidarité dans cette équipe. J'espère qu'on va continuer cette belle aventure.

Aviez-vous particulièrement les crocs après votre non-sélection en équipe de France ?
Non, pas particulièrement. Je n'ai pas trop envie de parler de mon cas personnel, mais c'est vrai que j'ai été énormément déçu, je suis encore déçu. Mais ce sont des choses qui arrivent. Je serais un menteur de vous dire le contraire. Je suis un compétiteur, je vais continuer à travailler pour espérer intégrer le groupe France.

« Ça reste entre les sélectionneurs et moi »

Il ne fallait pas vous énerver...
Non, ça n'a rien à voir (sourire). On a la chance, avec le club, de jouer deux compétitions et d'avoir encore la chance de se qualifier en Coupe d'Europe et en championnat, ça fait du bien. On peut marquer l'histoire du club, écrire une nouvelle page. J'espère que la semaine prochaine, on aura aucun regret. L'équipe a vraiment envie de faire une grande performance et de finir la phase de poules invaincue.

Avez-vous discuté avec le sélectionneur ?
J'ai eu Yannick Bru la veille de l'annonce de l'équipe de France. Il m'a expliqué ses choix, rien de plus. Ça reste entre les sélectionneurs et moi.

La qualification pour les quarts est quasiment assurée, l'objectif c'est de le jouer à domicile ?
On ne sait jamais. Mathématiquement, on n'est pas encore qualifié. On va être prudent. On peut jouer un quart de finale à domicile, pourquoi s'en priver ? On sait pertinemment que ça va être compliqué à Northampton, mais on va y aller avec d'énormes intentions.

Que représente la Coupe d'Europe pour vous ?
On est quelques uns dans l'équipe à avoir déjà joué des quarts de finale de Coupe d'Europe. C'est quelque chose d'extraordinaire et je l'ai expliqué à mes coéquipiers. Pourquoi s'en priver ? Ne repoussons pas les échéances à l'année prochaine ou à dans deux ans. Nous avons la possibilité de réaliser quelque chose de grand cette année.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant