Racing 92 : Rokocoko prêt " à porter les sacs "

le
0
Racing 92 : Rokocoko prêt " à porter les sacs "
Racing 92 : Rokocoko prêt " à porter les sacs "

Joe Rokocoko est l'une des têtes d'affiche du mercato cinq étoiles du Racing 92. Après quatre saisons à Bayonne, l'international néo-zélandais débarque à Paris sans vouloir jouer de son statut de superstar mais bien pour faire rentrer le Racing 92 dans une nouvelle ère.

Le mercato du Racing est à la hauteur de son standing. Au Plessis-Robinson, on ne fait pas dans la demi-recrue. Outre Dan Carter, Chris Masoe et Ben Tameifuna, Joe Rokocoko (32 ans) est le quatrième Black à débarquer cet été dans les Hauts-de-Seine. Après quatre saisons pleines avec Bayonne, l’ailier néo-zélandais rejoint la capitale où il s’est déjà bien intégré.

« J'ai reçu un très bon accueil de la part de mes coéquipiers et les entraînements se passent bien. J'étais déjà bien physiquement avant d'arriver. Mais avec ces deux semaines d'entraînement en plus, je me sens de mieux en mieux, explique l’homme aux 230 points en 68 sélections avec les Blacks sur le site du club. Je connaissais Chris (Masoe) déjà en Nouvelle-Zélande, j'ai aussi joué avec Julien (Brugnaut) avec les Barbarians et j'ai découvert Teddy (Thomas) quand il était à Biarritz. (Les coachs), je les connais grâce à leur succès avec Castres. En deux semaines, j'ai déjà compris à quel point ils étaient bons et comment ils nous font progresser. »

A 32 ans, et après une dernière année galère dans le Pays Basque, Joe Rokocoko rejoint un club qui veut achever une transformation débutée il y a presque dix ans et dont la livraison de son ultra-moderne Arena 92 le fera définitivement passer dans une nouvelle dimension. « J'ai vu le concept de l'Arena et ça va être incroyable !, s’enthousiasme l’ancien joueur d’Auckland. J'ai envie de faire partie de ce projet qui va faire entrer le Racing 92 dans une nouvelle ère. Continuer de m'entraîner très dur pour gagner ma place et le respect de mes partenaires. Surtout, je veux tout faire pour aider le Racing 92, quitte à porter les sacs à l'entraînement ! Et si je ne joue pas, être le premier pour supporter mes coéquipiers et gagner enfin le Top 14. »

Maxime Habert

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant