Racing 92 : Labit présente son cinq majeur

le , mis à jour à 08:04
0
Racing 92 : Labit présente son cinq majeur
Racing 92 : Labit présente son cinq majeur

Après deux jours consacrés à la récupération, le Racing s’est remis en route vers la finale contre Toulon, vendredi au Camp Nou de Barcelone. Hier matin, le staff francilien était déjà au travail dans le centre d’entraînement du Plessis-Robinson où quelques joueurs étaient de passage (Dumoulin, Andreu, Goosen, Masoe).

 

Le président Jacky Lorenzetti, lui, effectuait une visite des installations pour les membres du conseil régional d’Ile-de-France. Le but est de donner le statut de centre de formation en alternance (CFA) au club pour la rentrée scolaire 2017. « Vous tombez au bon moment ! » a lancé le président en les accueillant. L’actualité des Ciel et Blanc est effectivement souriante. Laurent Labit, le co-entraîneur, évoque les cinq pièces maîtresses qui ont contribué aux derniers succès.

 

Bernard Le Roux

« C’est une machine ! Des joueurs comme ça, à qui on demande à trois semaines de la fin de passer de troisième à deuxième ligne pour les besoins du club… Quand on voit les matchs qu’il fait et chaque fois 80 minutes ! Mais je sais qu’il est content qu’on ne le mette pas trop en valeur parce qu’il ne veut pas trop y rester ! (rires) »

 

Maxime Machenaud

« Aujourd’hui, il prend plus de recul sur les choses. Il est aussi à maturité. On ne va pas revenir sur l’histoire de la finale de Coupe d’Europe (NDLR : K0 à la 28e). Mais si, ce jour-là, Dan (Carter) n’était pas très bien, c’est la sortie de Max qui nous a mis encore plus dans le sac. »

 

Johan Goosen

« C’est un joueur exceptionnel. Je pourrais le mettre à l’aile, ce serait pareil. C’est un électron libre qui a beaucoup progressé. Avec Henry (Chavancy), il se fait rarement prendre, il défend très bien et, après, il est tout le temps dangereux avec le ballon car il ne s’arrête jamais. Il a beaucoup de vitesse et ses coups de pied de 50 m nous font du bien. »

 

Juan Imhoff

« ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant